Un point sur cette épargne toujours plus populaire

Dans l’univers des investissements financiers que les clients plébiscitent en ce moment, il est inconcevable de faire l’impasse sur l’assurance vie, particulièrement populaire. À la fois épargne et assurance, elle permet à la fois de créer un pécule pour soi ou à léguer un jour, mais aussi de profiter d’un revenu mensuel supplémentaire.

Découvrir le principe de ce produit financier dans les grandes lignes

Il est important de savoir que les règles fiscales de l’assurance vie ont des attributs appréciables, lors d’une succession. L’imposition ne sera effective que sur la part qui correspond au bénéfice, en cas de retrait du capital.

Pour une somme de moins de 152500euros, aucune imposition ne sera prélevée. Au dessus de ce chiffre et jusqu’à 700 000€, c’est un taux de 20% qui sera appliqué, ce qui est très raisonnable.

Ce produit bancaire peut être de divers genres, et il n’existe pas véritablement de contrat qui soit meilleur : qu’elle soit multisupports ou monosupport, chaque client trouvera la typologie d’AV adaptée à ses besoins, sa propre cadence, ses possibilités financières.

Aucun plafond pour ce compte épargne, il est illimité. En fonction des opportunités du marché, il sera possible de se faire racheter son assurance vie, améliorant encore le rendement, en fonction des périodes.

Pourquoi est-ce intéressant de fusionner assurance vie et SCPI ?

En fusionnant assurance vie et SCPI, on dispose d’intérêts nombreux, car ces deux solutions sont complémentaires et ont la capacité d’être très fructueuses.

C’est pour tout ce qui a trait aux investissements locatifs, que les SCPI sont sollicitées, le sigle signifiant société civile de placement immobilier.

Le fait de croiser ces deux produits bancaires permet de disposer d’un dégrèvement fiscal concernant les revenus provenant de la location de biens, c’est en cela que cette association, bien que présentant certains risques, reste rentable pour les clients.

L'épargne avec l'assurance vie en France